APERCU SUR LA REGION DE KAYES

 

1.1.  Aspects géographiques, clinic climatiques et hydrographiques

La Région de Kayes est situé entre le 11ème et le 17ème degré de latitude Nord, page à cheval sur le haut Sénégal et ses affluents à l’extrême Ouest de la République du Mali. Elle est limitée à l’Est par la Région de Koulikoro, cure à l’Ouest par la République du Sénégal, au Nord par la République Islamique de Mauritanie et au Sud par la République de Guinée.

D’une superficie de 120 760 km2, la Région de Kayes compte une population d’environ 1.996.812 habitants (RGPH) repartie entre sept (7) Cercles subdivisés en 129 Communes dont 12 Urbaines.

Le Climat est de type sahélien dans la partie nord, soudanien dans le centre Est et pré guinéen dans le Sud.

Le cours d’eau le plus important est le fleuve Sénégal long de 1 800 Km dont 669 Km de parcours dans la région. Ses principaux affluents sont : le Bakoye, le Bafing, le Baoulé, Le Karakoro, la Kolimbiné et le Falémé.


1.2. Aspects ethniques

Les principales ethnies de la Région sont les Soninkés, les Malinkés, les Khassonkés, les Peulhs, les Bambaras, les Somonos, etc.


1.3. Aspects économiques

Les principales activités économiques sont : l’Agriculture, l’Elevage, la Pêche, l’Artisanat, l’exploitation aurifère et le commerce.

Les principales spéculations agricoles sont : le mil, le sorgho, le riz, le maïs, l’arachide et le niébé. Le potentiel de terres cultivables est de 3.081.940 HA selon le PIRT. Sur la base des estimations vétérinaires de 2010, le cheptel se compose comme suit :

Bovins : …………………. ;

Ovins : ………………….. ;

Caprins : ………………… ;

Equins : …………………. ;

Camelins : ………………. ;

Volaille : ………………… ;

Asins : …………………… ;

Porcins : …………………..

 

Les activités de pêche connaissent un certain regain dans la Région et se développent surtout dans la zone de retenue du barrage de Manantali.

 

Le commerce se développe de plus en plus : la diversité des produits agricoles, l’importance de l’apport financier des expatriés, l’existence des banques, des sociétés d’assurances et autres établissements financiers sont autant de facteurs qui concourent à faire de la Région un pôle économique important.

 

L’Artisanat : très répandu dans la Région, s’adapte de plus en plus au contexte commercial. Il se caractérise par l’utilisation des matières premières locales : bois, peaux et cuirs, métaux précieux, textiles. Une Coordination Régionale des Artisans a été créée et contribue à redynamiser ce secteur d’activité.

 

L’Exploitation minière : Selon les données des Services de la Géologie et des Mines, la Région de Kayes recèle d’énormes potentialités minières. La production minière (Or) est essentiellement concentrée à Sadiola (SEMOS-SA), Yatela, (Yatela SA), Loulo (SOMILO-SA) et Tabakoto (TAMICO-SA). Les perspectives de développement de l’industrie minière sont importantes (indices d’uranium, de fer, de diamant, de phosphate, de bauxite, de cuivre, de marbre, de granite et de calcaire).

Les activités industrielles : les unités industrielles sont limitées. Elles se consacrent essentiellement à la transformation des produits agricoles : Egrenage de Coton (Kita), Huilerie (Kita), fabrique artisanales des pâtes d’arachides, des boulangeries modernes à Kayes et Kita.