Selon les quatre  recensements généraux de la population et de l’habitat effectués, more about la population de la Région  a été multipliée par 2.288  entre 1976 et 2009 en passant respectivement  de  87 2750 à 1 996 812 confer tableau suivant :

Cercles

 Population

taux  d'accroissement en % entre

en 1976

en 1987

en 1998

en 2009

1976-1987

 1987-1998

1998-2009

Kayes

207 173

252 048

327 891

513362

1,7

2,4

4,2

Bafoulabe

100 351

135 491

168 731

233926

3,5

1,9

3,0

Diema

83 826

111 125

141 905

212062

2,7

2,2

3,7

Kéniéba

98 805

104 153

144 971

194153

0,3

2,9

2,7

Kita

187 889

236 880

303 647

434379

2,1

2,2

3,3

Nioro

119 039

135 278

165 708

230488

1,0

2,1

3,0

Yelimané

75 667

92 032

121 463

178442

1,6

2,6

3,6

Région

872 750

1 067 007

1 374 316

1996812

1,9

2,3

3,5

Mali

6 394 918

7 696 348

9 810 911

14 517 176

1,7

2,2

3,6


Son  temps de doublement est de 30,5 ans  entre 1987 et 1988 est ramené à19.56 ans soit près de 20 ans. Cette population  se caractérise par sa forte jeunesse : les moins de 14 ans représentent 46,9 % de la population, 59,31% ont moins de 20 ans et 34,57 % a entre 20 et 59 ans. Les personnes âgées (60 ans et plus) représentent 6,12% de la population de la région. Les femmes en âges de procréer (15 – 49 ans) représentent 39,92 des femmes  et 19,76% de la population totale. Elle est composée de Sarakolé, de Khassonké, de Malinké ou Mandingue, de Bambara, Peul, Maures,  etc.

 

Dynamique de la population: La dynamique de la population repose sur les deux déterminants que sont les mouvements naturels de la population (naissance et décès) et la migration. Ces deux phénomènes sont intensément vécus dans la région de Kayes.

 

  1. Les mouvements naturels : sont constitués des naissances et des décès.

 

Les naissances : Selon les enquêtes démographiques et de santé effectuées au Mali en 1987, 1996 et 2001 l’indice synthétique de fécondité des femmes de 15-49 ans vivant dans la région est resté constant (6,9 enfants par femme).  Ce n’est qu’avec l’EDS IV en 2006 que nous constatons une légère diminution car passe à  6.7 contre 6.6 le taux national. Aussi, nous notons une baisse de la descendance moyenne des femmes de 40- 49 ans  qui est de 7 enfants  selon EDSIV en 2006 contre 7,3 enfants EDS III 2001.

Les décès : Les Statistiques récentes sur la mortalité générale montrent des améliorations :

 

Mortalité des enfants : la mortalité infanto- juvénile dans la région de Kayes  passe de259 décès  pour 1000  EDSI (1996) à  250,3 décès pour 1000 naissances vivantes EDSIII (2001)  puis  à  196 pour mille selon EDSIV 2006. De même, sur 1000 naissances vivantes 124,6 décédaient  avant d’atteindre un an  (EDSIII) contre  105  pour EDS IV.

 

MIGRATION:   Elle se caractérise aussi par sa forte migration. Le solde migratoire net masculin est de moins 3,13% et 70% de son émigration a pour destination l’extérieur du Mali. Malgré l’apport en capitaux de l’ensemble des émigrés maliens ressortissant de Kayes (plus de 120 milliards de FCFA soit 180millions d’Euros  transférés annuellement au Mali), l’émigration concerne les actifs et souffre de la conjoncture actuelle poussant certains pays à des politiques plus répressives.